Les Mimosas

Voici la capsule vidéo réalisée pour le compte de ce restaurant, pizzeria, tea-room situé à Hingeon (Fernelmont).

La vidéo a un certain succès sur la page facebook de notre client avec plus de 3000 vues à ce jour, 646 like, 119 partages et 49 commentaires positifs.

Les Rochers de Beez

Philippe vous raconte le contexte de ce film 100% drone.

“Après plus de 6 mois de formation, d’entrainement, d’examens et de démarches administratives, j’ai reçu cette semaine mon autorisation de voler. Cette fois, c’est parti ! Je prépare mon matériel, notifie mon premier vol auprès de la DGTA (Direction Générale des Transports Aériens) et me rends au bas des rochers de Beez, communément appelés les rochers de Marche-les-Dames, pour quelques essais en live. Le soleil est de la partie et 3 grimpeurs se prêtent au jeu. Une heure de vol, quelques photos et séquences vidéo, il n’en faut pas plus pour réaliser un montage improvisé sur notre magnifique région et un des plus important massif d’escalade de Belgique.”

Les prises de vue au drone : la sécurité avant tout

L’utilisation du drone est une activité en pleine expansion et il est aujourd’hui possible de se procurer du matériel volant sans devoir casser sa tirelire. Mais si on peut jouer dans son jardin avec un drone acheté en grande surface, il en va tout autrement pour une utilisation professionnelle.

Piloter un drone pour filmer un bâtiment, c’est naviguer dans l’espace aérien. Cela implique le respect d’un certain nombre de règles, très strictes, dans le but d’assurer la sécurité des autres aéronefs ainsi que des personnes et des objets au sol.

Un pilote de drone en règle, c’est un pilote disposant entre autre d’une licence de vol, d’une assurance spécifique et d’un drone immatriculé. Son activité doit également être enregistrée auprès de la Direction Générale des Transports Aériens (DGTA).

Lorsque vous commanderez un reportage aérien, assurez-vous donc que votre fournisseur soit bien en règle. Dans le cas contraire, les assurances ne couvriront ni le pilote ni le donneur d’ordre (vous) en cas d’accident.